dimanche 30 novembre 2014

Sea, snow and Yale pour ce Black Friday in Connecticut!

0

Après cette chouette journée de Thanksgiving, nous sommes restés dormir chez Vikingette et elle nous a emmenés à la découverte du Connecticut. Nous étions passés de nuit par Hartford, la capitale la veille au soir. J'ouvre ici une petite parenthèse pour vous préciser que les capitales des états américains sont rarement connues... Qui connaît Springfield, la capitale de l'Illinois ou Lansing, celle du Michigan (en dehors de toi, Caro)? Personne en Europe. Bon, quand même, les enfants américains sont obligés de se les colletiner petits, un peu comme nous quand on apprenait tous les pays d'Afrique... Comment? Je suis la seule a qui son père à fait apprendre par cœur tous les pays d'Afrique? Pour ce dont je me souviens... Pardon, je m’égare! Donc, je disais que le vendredi, Vikingette nous avait concoctés un petit programme fort sympathique, pour aller visiter le Connecticut!


Après un petit dej au top à base de French toast (du pain perdu) préparés par le papa de Vikingette, nous voilà partis sur la route de Madison (bah quoi? La ville dans laquelle se trouvait la plage s'appelle Madison... Ok, un peu facile...). Le temps de voir des hommes, des vrais, faire un "plunge", c.-à-d. une baignade dans l'océan pour une œuvre de charité... On a eu froid pour eux...

video

Ensuite, direction Lenny&Joe's fish tale, un petit restau de poissons et fruits de mer à la bonne franquette, où nous nous sommes régalés... Fish & chips pour l'Homme, sauteed lobster, shrimp and scallops pour moi, lobster roll pour Brunette et fried scallops roll pour Vikingette.



Après le déjeuner, Vikingette à proposé, pour faire honneur au Black Friday, une micro halte (évidemment! Surtout si on voulait y traîner l'Homme...) dans un outlet juste à côté. Un saut de puce en voiture. Enfin, sauf qu'on était un certains nombres de puces à avoir tenté d'emprunter la route et qu'il nous a fallu un quart d'heure pour entrer dans le parking. Mais qu'est-ce qu'un quart d'heure face aux économies substantielles que nous allions ensuite réaliser (en un quart d'heure elles aussi, si nous voulions arriver à notre prochaine étape avant la tombée de la nuit. NDLR: la nuit tombe à 16h30 en hiver ici, on ne comprend toujours pas pourquoi on a changé d'heure puisque du coup il fait jour à 7h le matin. Enfin si, on comprend, c'est parce que globalement les américains arrivent plus tôt au bureau et dînent plus tôt. Simplement, c'est pas notre biorythme à nous, français! Alors on passe notre temps à dire qu'on ne comprend pas pourquoi on a changé d'heure, enfin, quand même, c'est un peu bizarre non?)? J'en étais donc aux économies substantielles. Oui, ce fameux argent que l'on économise (voire même finalement que l'on génère) lorsque l'on réalise un achat en soldes! Prenons un exemple simple. Si j'achète un pull soldé -50% sur son prix facial de $100, je réalise donc une économie de... $50 et oui, c'est très simple! De l'argent économisé que je vais pouvoir réinvestir dans une jupe par exemple. Qui me fera elle-même réaliser encore plus d'économies, m'ouvrant ainsi de nouvelles possibilités d'investissements! C'est comme ça qu'on fait marcher l'économie les enfants! Enfin, en 25mn hélas, nous avons dû nous limiter à deux magasins, tandis que les filles réalisaient un coup de fusil comme dirait ma maman, en achetant deux pulls Tommy Hilfiger à $20 pièce! Quelle affaire! Il s'agissait d'une promotion spéciale Black Friday, cumulée avec le prix outlet (déjà au moins -30% du prix fixe), elle même cumulée avec un coupon de réduction récupéré via la carte de fidélité de Vikingette, car oui, ici bien souvent, les promotions sont cumulables! On peut se le dire entre nous, parfois c'est franchement la fête du slip! (Entre nous j'ai dit)

[L'Homme en plein shopping]
Bref, après cet épisode bon pour le moral, l'impression d'avoir achevé une grande croisade et réussi un acte de bravoure inimaginable, direction New Haven et le campus de Yale. L'université est parmi les plus célèbre du pays, principalement pour sa fac de droit, qui a notamment vu passer les Clinton, les Bush, mais aussi Meryl Streep, Claire Danes ou Edward Norton dans son art school of drama. C'est l'une des universités les plus anciennes des États-unis (1701 quand même) et aussi l'une des deux plus riches avec Harvard... En dehors du coût de la scolarité exorbitant, il est très difficile d'entrer à Yale pour le commun des mortels américains, sauf à appartenir à l'une des sociétés secrètes, être riche, très riche même, ou membre d'une minorité ethnique. Le campus m'a vraiment fait pensé à Cambridge que j'avais visité lorsque j'habitais à Londres, tant par sa structure en différents "colleges" que par son architecture, comme cela se voit bien dans les photos. Photos que nous avons réussies à prendre avant la tombée de la nuit. Le campus est en plein milieu de la ville et comporte une place centrale (le quad, mais qui s'appelle ici Yale plazza). Tous les bâtiments ne sont pas publics, mais l'on peut cependant en visiter certains, notamment la grande bibliothèque (même si, en réalité il y a plusieurs bibliothèques, qui regroupent au total onze millions de livres!). Sauf que comme nous étions un lendemain de fête, tout fermait plus tôt, y compris la grande bibliothèque et nous n'avons pas eu le loisir de la visiter. En revanche, nous nous sommes hardiment risqués à entrer dans l'enceinte de la célèbre School of Law et nous avons pu fureter à droite et à gauche, entre vrais amphithéâtres (encore une fois, comme dans les films...), lieux de vie étudiants et la bibliothèque, qui renferme tous les codes de chacun des États... Eeeeeh oui, autant de codes que d'états... Sans compter la loi de l'Etat américain. Pas facile d'être juriste ici! D'ailleurs, quand les avocats passent le barreau, ils ne le passent que pour exercer dans un seul état. Les seuls étudiants que nous avions vus dans la bibliothèque étaient étrangers, majoritairement asiatiques, sans doute du fait de Thanksgiving, les étudiants américains étant rentes chez eux. De la à en déduire que dans vingt ans, le prochain président des États-unis sera chinois... ;-))





[Sur le devant de la bibliothèque, une frise avec un certain nombre d'écritures différentes, classées chronologiquement. Cependant, on notera que pour celle-ci, les sculpteurs se sont fait plaisir avec des sortes de hiéroglyphes de bison et autres mammouths...]





[réflexion intense dans un fauteuil qui a probablement vu passer 5 présidents des Etats-Unis, hein...]
[Code du Texas, de la Californie, du Connecticut et de je ne sais quel autre état encore...]

[toujours le côté positif que j'aime tant ici...]

Après cette journée parfaitement remplie, où en quelques heures je suis passée de la neige à la plage, nous nous sommes effondrés dans le train pour Grand Central, non sans avoir encore une fois chaleureusement remerciée notre hôte et guide (qui ne va plus m'adresser la parole lundi suite au surnom que je lui ai donné) et les deux heures de trajet sont passées à vive allure. Une allure nettement plus vive que celle du train, qui devait, lui, rouler à 60km/h... Et on critique la SNCF en France, alalala...

[il est mignon ce bulldog, n'est-ce pas? c'est la mascotte de Yale, "Handsome Dan"]



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Faites-vous plaisir pour exprimer votre ressenti suite à l'article ! Promis, je ne censure pas les jeux de mots...