mardi 28 mars 2017

Je n'aurai jamais le sens de l'orientation 😔

2

Aujourd'hui, j'avais prĂ©vu de te parler de mes fiertĂ©s en tant que femme forte et indĂ©pendante qui part faire du ski toute seule dans une station qu'elle ne connaĂźt pas. 


Cet article aurait alors dĂ©goulinĂ© de bon sentiments et de positive attitude (#Lorie) et, mĂȘme si c'est sans doute une bonne chose, point trop n'en faut.
Laisse moi plutĂŽt te raconter ma journĂ©e oĂč comment aujourd'hui je devais lever le pied et m'asseoir Ă  la terrasse d'un cafĂ© deux bonnes heures pour bouquiner (et bronzer. Un peu.) qui s'est transformĂ©e en 8h30-17h45 avec pour seule lecture le plan des pistes.


DĂ©jĂ , je me suis rĂ©veillĂ©e Ă  temps pour le pain frais du boulanger qui passe chaque matin dans le hall, avant 8h30. Comme je devais Ă©courter la journĂ©e, je suis partie tĂŽt. À 10h, je voyais mon premier Mont Blanc du jour et j'avais dĂ©jĂ  fait chauffer la wax (expression trĂšs connue dans le monde des riders. Ou pas en fait.).


Je change de versant et pars visiter une autre partie du domaine, avec un super tĂ©lĂ©ski bien pentu qui t'emmĂšne sur deux super pistes avec une neige nickel le matin, c'est assez rare pour ĂȘtre soulignĂ©. Je l'ai donc fait deux fois. Ensuite je suis remontĂ©e au spot extra d'hier et lĂ , dĂ©ception, la neige Ă©tait gelĂ©e sur une bonne partie de la piste, une patinoire gĂ©ante. N'Ă©tant pas Candeloro, j'ai posĂ© mes fesses sur un banc de ski un peu Ă  l'Ă©cart et dĂ©vorĂ© le casse-croĂ»te que je m'Ă©tais concoctĂ©e Ă  base de jambon-beaufort-chocolat blanc, autant te dire qu'aprĂšs ça, j'Ă©tais d'attaque.
 

Je me dĂ©gotte un autre spot pour l'aprĂšs midi et, comme la neige Ă©tait bonne, j'y suis restĂ©e deux heures. À faire grossomodo les deux seules pistes en boucle. C'Ă©tait bien, mais comme j'avais toujours en tĂȘte mon fameux cafĂ© lecture et le sauna Ă  17:30 dans ma rĂ©sidence, je me suis mise en route pour rentrer. J'avais vu large, mais pas tant que ça, donc j'ai rapidement oubliĂ© le cafĂ© lecture. Mon but : aller rĂ©cupĂ©rer un tĂ©lĂ©cabine pour Ă©viter la bouillasse de bas de station.
Je prends donc la tĂ©lĂ©cabine prĂ©nommĂ©e   Pas du lac 1 pour rejoindre Saulire express1, ce qui semble tout Ă  fait possible selon le plan. Je descends de Pas du lac 1, je vĂ©rifie mon itinĂ©raire avec le pisteur qui me conseille plutĂŽt de remonter pour prendre Pas du lac 2, pour choper Saulire express 2 directement. Ca me semble ĂȘtre une bonne idĂ©e, ensuite, je me pose dans la cabine jusqu'Ă  Meribel Village et lĂ  je prends mes Ɠufs pour redescendre jusqu'Ă  Brides les bains.


Sauf que les mecs dans leur station, ils appellent tout pareil à quelque nuance prÚs. Et que moi, j'ai suivi les panneaux "Saulire" au lieu de suivre "Saulire express". Ce qui m'a emmenée du cÎté de Courchevel. Juste avant la fermeture des remontées mécaniques. Voilà voilà.


Et me voici donc Ă  16h51 au telepherique "Saulire", en panique sans vraiment savoir oĂč va m'emmener ce tĂ©lĂ©phĂ©rique, sans mĂȘme le forfait pour pouvoir le prendre normalement puisque je suis Ă  Courchevel et recueillie par deux monsieurs sympas, qui me voient en panique et qui dĂ©cident de me sauver en m'expliquant comment je vais pouvoir rejoindre Meribel simplement, mais que bon, pour les Ɠufs de Brides ( 🍳 👰 ca fait plusieurs fois que l'iPhone me propose ces smileys j'ai pas pu m'empĂȘcher, digression), ca risque d'ĂȘtre un peu tendu.
Je me vois déjà en train de faire du stop pour rentrer, bon, cela dit, c'est pas ce qui m'effraie le plus.
À l'arrivĂ©e, les deux papys me disent "oh mais Saulire express 2 fonctionne encore, essayez". En vrai, les mecs ils avaient fermĂ© l'accĂšs au public mais comme je leur ai fait le combo sourire innocent + larmes aux yeux "je suis perdue", ils m'ont ouvert une cabine juste pour moi. À l'arrivĂ©e, j'ai quand mĂȘme speedĂ© pour attraper les Ɠufs pour Brides... il Ă©tait 17h26!


Bref, alors que je m'apprĂȘtais Ă  noter explicitement le fait que je ne me sois pas perdue dans la liste des choses dont je quis fiĂšre depuis hier... voilĂ  voilĂ , on repassera, le sens de l'orientation c'est toujours pas ça 😂

2 commentaires:

  1. Article trĂšs sympa Ă  lire ! Pour ceux qui n'ont pas le sens de l'orientation il reste la possibilitĂ© de passer une journĂ©e avec un mono qui vous fera dĂ©couvrir les meilleurs coins du domaine. OĂč comment passer une journĂ©e sans stress Ă  la dĂ©couverte du plus grand domaine skiable du monde (et de ses recoins !)
    A trÚs bientÎt sur les 3 Vallées !

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Merci :)
      Oui, je ferai sans doute ça une prochaine fois !!! Bonne fin de saison !

      Supprimer

Faites-vous plaisir pour exprimer votre ressenti suite Ă  l'article ! Promis, je ne censure pas les jeux de mots...