mercredi 29 juillet 2015

Guide pratique a usage du français qui va a l'hôpital aux États-Unis

[cet article a été rédigé dimanche, mais n'ayant pas voulu vous informer avant la famille, seulement publié ce mardi soir]

Il y a des jours où tu comprends pas pourquoi, tout part a vau-l'eau.
Comme hier par exemple.

Le roadtrip Utah-Colorado se déroulait a merveille (les articles sont en préparation mais j'ai besoin de mon ordi pour la mise en forme), Popa marchait quasiment en tête lors de chaque rando et Moman était presque tentée de revenir sur son opinion sur les États-unis, on entamait alors la dernière journée du roadtrip avant le retour Denver-New York, précédant le grand retour en France.
Jusqu'à ce que Popa se sente mal, très mal, et qu'on le conduise aux urgences.

Ce n'est déjà pas simple de décider quand aller a l'hôpital en France, alors dans un pays étranger, dans lequel qui plus est les frais médicaux sont exorbitants, on hésite un peu. Jusqu'à 21heures dans mon cas.

J'avais déjà prévu de raconter le système de santé aux États-Unis, suite au scanner passé en mai pour ma non-embolie pulmonaire, mais j'attendais la note finale pour rédiger l'article. J'ai reçu la note, mais pas encore rédigé l'article...

Il y a donc deux grands cas pour toi, français qui se fait soigner aux Etats-Unis (enfin 3, si on prend en compte la personne habitant ici et ne pouvant se payer une mutuelle)

1er cas: tu habites ici et tu as une mutuelle
Cette mutuelle te coûte un bras et ne te remboursera jamais aussi bien que ta mutuelle en France (en tous cas pour moi).
Pour te donner un exemple: mon scanner coûtait $4,000. J'avais un copé (une franchise) de $250, et n'était donc remboursée que sur $3,750. Ensuite, tant que je n'ai pas atteint $XXX de frais, je ne suis remboursée qu'à 80%. Bref, mon scan m'a coûté $450.
Le prochain que j'entends se plaindre de l'hôpital en France...

2ème cas: tu es touriste, tu tombes malade (ou tout court), tu dois aller a l'hôpital
BE AWARE ami touriste! 
J'attends la facture de l'hospitalisation de Popa, mais je table sur $20,000 par journée d'hospitalisation. Véridique.

Alors, comment fait-on ?
Déjà, on souscrit a une assistance rapatriement. Prenons la MAIF, au hasard. La MAIF, elle prend en charge tes frais médicaux a hauteur de 85,000€. Ça permet de survivre 4 jours. C'est déjà ça.
Ensuite, tu as une carte Gold (ou Platinium, mais c'est plus rare!). Prenons la Visa Gold vendue 15€/mois par la Caisse d'Epargne Rhône-Alpes, toujours au hasard. Avec ta visa, tu peux avoir une avance sur frais jusqu'à 155,000€. Avec une franchise de... 50€! J'ai failli lui rire au nez quand la conseillère téléphonique m'a parlé de la franchise!
Sache aussi que les deux sont cumulables.
Sache aussi que le premier de tes assureurs que tu appelleras sera l'assureur primaire, auquel on demandera de payer avant l'autre. 
Sache encore qu'au-dela de 10 jours d'hospitalisation, l'assurance te paiera tes nuits d'hôtel a hauteur de 125€, mais pas avant dix jours d'hospitalisation.
Sache enfin que si tu appelles une ambulance pour emmener Popa a l'hôpital, ce n'est pas pris en charge. 

Tu auras plein de papiers a demander a l'hôpital (notamment fournir ton dossier médical, ce qui est difficile a obtenir, les américains étant très a cheval sur le secret médical et se donnant 30 jours pour te le faxer ou te l'envoyer par courrier a toi ou a ton assurance), a renvoyer aux diverses assurances et autres assistances... Mais in fine, tu devrais réussir a t'en sortir sans trop de dégâts. 
Enfin, je dis ça, mais comme le service facturation n'ouvre que du lundi au vendredi de 8h a 17h, je n'ai pas vu passer le moindre devis...

L'hôpital, c'est pas tout a fait comme dans Scrubs.
(Ma seule référence de série a l'hôpital américain, désolée, mais je suis amoureuse de JD)
Déjà, y a pas JD. 
En revanche, les employés portent bien des tenues "scrubs", mais le chirurgien que j'ai vu portait une tenue bleue, pas verte. Et les tenues rouges n'étaient pas pour les nurses, mais pour les pharmacists.
Oui parce qu'à l'hôpital de l'Amérique, tu as des milliers d'employés avec des tâches bien spécifiques (un peu comme au restau ou tu as des milliers de serveurs au travail très compartimenté).



Je vous raconterais les différences entre un hopital français et un hopital américain lors d'un prochain post...

Take care, guys!

0 commentaires:

Publier un commentaire

Faites-vous plaisir pour exprimer votre ressenti suite à l'article ! Promis, je ne censure pas les jeux de mots...